Auteur : helene riberpray

Diététicienne Nutritionniste Accompagne les personnes rencontrant des difficultés avec leur alimentation grâce à une approche comportementale et nutritionnelle respectueuse des besoins de chacun.

La pleine conscience ou l’art d’écouter son corps et ses émotions

Bonjour à tous,

Lors de mes consultations mais aussi lors des séances collectives que j’anime, je vous invite à expérimenter l’acte de manger en pleine conscience qui est une véritable ressource pour être à l’écoute des signaux corporels responsables de la régulation alimentaire.

Cependant, la pleine conscience n’est pas une technique mais un véritable art de vivre au quotidien qui nous permet d’être à l’écoute de nos besoins (émotionnels et physiologiques) et d’apprendre à vivre en harmonie avec le monde qui nous entoure.

Comme beaucoup me l’on demandé, voici les références du livre de Jon Kabat Zinn – « Au cœur de la tourmente, la pleine conscience » inspiré de ses recherches et du programme MBSR mis en place dans sa clinique de réduction du stress de la Faculté de médecine de l’Université du Massachusetts.

Ci-dessus le lien vers la conférence qu’il a donné à la Faculté de médecine de Strasbourg grâce au travail engagé de Dr Jean-Gérard Bloch, Rhumatologue (http://www.pleineconscience-mindfulness.fr/?cat=16)

« Je suis gros(se), je suis moche, je n’ai aucune volonté, je suis nul(le)… »

Vous reconnaissez ces pensées bien ancrées dans nos cerveaux, prêtes à nous descendre à tout moment?..
Au premier abord, on pourrait penser qu’elles nous stimulent, qu’elles nous font avancer, qu’elles nous poussent à nous améliorer. Et cela peut-être vrai dans certains contexte, mais le plus souvent à court terme. Le retour de bâton n’est jamais bien loin… En y regardant de plus près (sortez les loupes!), pour la plupart des gens, elles ont l’effet inverse.
Elles sont même responsables des comportements que l’on voudrait faire disparaître comme « manger en cachette, continuer de manger alors que l’on a plus faim, s’isoler, repousser, être agressif ou irritable, crouler sous la pression, abandonner des projets… ».
Moi-même, en vous écrivant, je suis envahie par toutes sortes de pensées, pas très sympas, qui me pousseraient bien à ne pas écrire…
Quel stress ! Elles nous poussent à nous protéger ou à nous réconforter, en mangeant par exemple…Elles nous poussent à nous débattre, à tout tenter pour s’extirper de ces sables mouvants dans lesquels on s’enfonce malgré nos tentatives désespérées pour en sortir. C’est le cas quand on entame un régime… Et à chaque échec, l’estime de soi en prend un bon coup et ces pensées se renforcent.
Elles alimentent donc notre souffrance et nous empêchent de développer de nouveaux comportements qui nous rapprochent de ce qui nous fait du bien, de ce qui compte pour nous, de la personne que nous rêvons d’être…
Je vous entends déjà me dire, « c’est bien gentil tout ça, et après ? »
Alors il y a une bonne et une mauvaise nouvelle.
La mauvaise est qu’il est quasiment impossible de faire disparaître ces pensées parce qu’elles sont là depuis si longtemps, qu’elles continueront de vouloir se manifester pour nous « protéger »…
La bonne nouvelle est que l’on peut apprendre à les repérer et surtout à observer comment elles nous poussent à adopter des comportements qui nous éloignent de ce qui est important pour nous. On peut aussi apprendre à les accueillir avec bienveillance pour comprendre le besoins cachés derrière et trouver d’autres alternatives que « manger » pour les « nourrir ».
Avec le temps, elles deviendront moins présentes, en tout cas, elles n’auront plus jamais la même emprise sur vous.
Les clés pour sortir de cette spirale : l’observation, l’accueil des émotions et des besoins cachés derrière ainsi que la bienveillance qui permet de sortir du jugement qui tend à renforcer le besoin de se protéger à court terme.
Le principe est simple, la mise en œuvre parfois plus ardue…
Il existe des techniques qui permettent de sortir de cette spirale de la souffrance. N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus
En attendant « prenez soin de vous » et bonne observation.

Reduire le stress pour réduire le stockage des graisses. Voici une piste intéressante !

Voici un article que je vous recommande. Il explique, en partie, pourquoi nous stockons des graisses et comment le stress est une cause majeure de ce stockage.

Cela montre, une fois de plus, que nous devons sérieusement nous pencher sur cette problématique du stress et chercher comment en  limiter son apparition.

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=comprendre-graisse-abdominale-femme

 

Manger pour se réconforter c’est normal!

Voici un court article de Gérard Apfeldorfer, président du GROS, dont je vous vivement conseille la consultation du site (www.gros.org) qui est une mine d’information sur la psychologie du comportement alimentaire.

Cet article est une porte ouverte à la réflexion sur notre relation à l’alimentation et notre capacité à utiliser les aliments pour se réconforter avec des quantités adaptées. Quand la culpabilité s’invite au menu, c’est ce que l’on appel le trouble du réconfort qui pointe le bout de son nez avec comme résultat une surconsommation et une perturbation de la régulation sur les repas suivants. Le cercle vicieux des émotions négatives est lancé avec son lot d’effets négatifs sur le moral, le corps et l’estime de soi.

Et vous, savez vous vous réconforter sans culpabilité ?

http://www.psycom.org/Actualites/Comment-agir/Article-Manger-pour-calmer-ses-emotions-c-est-normal/

 

Programme de Pleine Conscience

Bonjour à tous !

Comme vous le savez surement, je suis toujours à la recherche de nouvelles approches qui permettent d’améliorer notre régulation naturelle de l’alimentation.

Je m’intéresse déjà, depuis plusieurs années, à l’une d’entre elles : la pleine conscience.

Le terme peu paraître compliqué, presque spirituel, pourtant il définit quelque chose de très simple.

La pleine conscience est une technique de respiration qui permet de prendre du recul pour observer ses pensées et se détacher des pensées négatives qui nous angoisse et nous freine.

La pratique de la pleine conscience est une atout majeur pour améliorer sa façon de s’alimenter mais pas seulement ! Elle peut-être très efficace pour les sportifs mais aussi dans le cadre professionnelle et familiale.

Je suis à la recherche de personnes désireuses de tester un programme de pleine conscience qui vise à augmenter la tolérance au émotions. Cette approche est utile pour améliorer son alimentation mais pas seulement !

COACHING NUTRITIONNEL PERSONNALISE

Maigrir sans effet yoyo, c’est possible !

Cet accompagnement vous aide à maigrir tout en conservant une alimentation équilibrée et source de plaisir, sans frustration, ni culpabilité.

Les objectifs ?

  • š Atteindre votre poids de forme
  • š Stabiliser son poids à long terme
  • š Retrouver un rapport harmonieux avec l’alimentation
  • š Améliorer son bien-être physique, moral et social
  • š Transmettre à vos enfants une manière saine et non-culpabilisante d’aborder l’alimentation.

La méthode ?

Grâce à un programme sur-mesure, vous perdrez du poids en retrouvant votre capacité naturelle à réguler votre alimentation sans restriction.

Cette méthode vous proposera de :

š Comprendre les raisons de votre prise de poids

š Apprendre  à équilibrer votre  alimentation

š Apprendre à écouter vos sensations alimentaires

š Apprendre à gérer les émotions qui  vous font manger

Pourquoi cela fonctionne mieux que les régimes ?

Parce que contrairement  aux régimes, il s’agit d’une prise en charge  globale qui vous permet de retrouver votre poids de forme et non un poids fictif que vous reprendrez aussitôt le régime arrêté. De plus, vous apprendrez à avoir une alimentation saine à vie.

Tarte potimarron et crème de chèvre frais au romarin

C’est la saison des courges et autres cucurbitacées, les derniers légumes-fruits de l’année. Il faut en profiter !

Comme promis à ceux qui l’on goûtée dernièrement, je poste la recette de cette tarte simple mais qui demande un peu de préparation… environ 30 min sans compter la cuisson.

L’idéal est de fabriquer sa pâte brisée, on sent vraiment la différence ! Et n’oubliez pas d’ajuster les quantités des ingrédients à votre goût.

Ingrédients :

1 pâte brisée (farine semi-complète c’est mieux)

1 potimarron moyen

1 branche de romarin

2 chèvre frais (de chez le producteur) ou 1 grosse boite de type chavrou.

huile d’olive

crème légère

2 grosse poignées de lardons fumés (le mieux est d’acheter un morceau de poitrine fumé et de la découper soi-même en lardons)

1 oignon jaune

sel, poivre

Préparation :

Faire cuire le potimarron à la vapeur avec sa peau (elle sera plus facile à enlever une fois cuite).

Faire revenir les lardons dans une poêle. Quand le gras commence à se répandre et les lardons à roussir, y ajouter les oignons émincés.

Quand les oignons et les lardons sont bien colorés, baisser le feu et y rajouter la crème pour lier le tout.

Quand le potimarron est cuit, le peler et écraser la chair. On peut garder la peau mais il faudra la mixer.

Ajouter la crème lardons/oignons à la chair du potimarron. Certain y ajoute un œuf, mais, personnellement, je préfère sans.

N’oubliez pas de rectifier l’assaisonnement ! Sel, poivre…

Préparer la crème de chèvre en écrasant le chèvre frais, en y ajoutant de la crème légère pour détendre le fromage et un peu de sel si nécessaire.

Répartir ensuite le mélange à base de potimarron sur la pâte (et n’oubliez de légèrement la pré-cuire avant de la garnir), poser dessus des quenelles de mousse de chèvre (on se sert de deux cuillères à soupe pour former les quenelles), déposer quelques feuilles de romarin un peu partout et finir avec un filet d’huile d’olive. Ensuite au four une vingtaine de minutes à 180°C.

Accompagner cette tarte d’une salade verte, un vrai délice !

Si vous avez des questions n’hésitez pas à poster un commentaire.

Liste des producteurs du menu des Alpilles

Moulin Jean Marie Cornille

Rue Charloun Rieu

13520 Maussane les Alpilles

Fruité noir, fruité vert et grossane

 

Dumont 

Ancien chemin d’Arles – Saint Rémy de Provence

Tomates, courgettes, aubergines

 

Marielle Lucas

Domaine de Pierredon

13210 Saint Rémy de Provence

Retrouver ses produits chez « Terre et Bio », zac de la gare à Saint Rémy de Provence

Brousse de Chèvre du Roves

 

Saint-Rémy Basilic

Route de Tarascon

13210 Saint Rémy de Provence

Sariette, thym, basilic, sauge

 

Paysan Bio Direct

194 chemin des Resvaux
13570 Barbentane

Melon

 

EARL Les 2 rives

Route de Barbegal Mas Mireille

13280 Raphele-les-Arles

Agneau et foin

 

Coppas

Lycée agricole

13210 Saint Rémy de Provence

Ail

 

Mas Carlin

Chemin romain Arles

13103 Mas blanc les Alpilles

Vin rosé, rouge et confitures de vin

 

Natasha Duverdier

Quartier Du Mas De Vinaigre

13520 Les Baux De Provence

Fromages de chèvre et saucisses de chevreau

 

Fromagerie Roumanille

96 Petites routes d’Eyragues

13210 Saint Rémy de Provence

Fromage blanc et camembert

 

 

Franck Ginoux

Les tamaris

13210 Maillane

Pêches et abricots

 

Le Cellier de Laure

1, avenue Agricole Viala

13550 NOVES

Vin blanc

 

Jean-Sébastien Duval

Paysan boulanger

Place de Mas blanc

13103 Mas blanc les Alpilles

Pain

 

Sophie Berton

Rucher de la Cala Mélosa

Vallon de la Lèque

13990 Fontvieille

Miel

Menu des Alpilles au moulin Jean-Marie Cornille

Chaque plat était aromatisé avec une herbe aromatique et une huile d’olive différente.

 

Entrées

Salade de tomates et sa brousse de chèvre à la sarriette

Melon, fruité noir, poivre et sel de Camargue

Plat

Côtelettes d’agneau avec sa crème d’ail

Saucisses de chevreau

Légumes-fruits en papillote au miel de romarin

Fromages

Fromage de chèvre fumé au foin de crau

Camembert

Dessert

Fromage blanc et ses fruits du verger

Accompagnements

Vins rouges, rosés, blanc et confiture de vin

Pain : olive, complet, céréales et blanc